Temoignages

Avertissement : les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre et ne sont en aucun cas garantis. Ces témoignages proviennent d’expériences recueillies sur Internet. Si l’un de ces témoignages vous appartient et que vous souhaitez le voir disparaître merci de nous contacter.

Vous aussi vous suivez ce régime ? Contactez-nous pour nous faire part de vos expériences en cliquant ici.

 

Default Avatar80
FRED
28 décembre 2016
Je me sens mieux, je digère mieux, je dors mieux

Je suis venu au Paléo par un ami qui m'a suggéré de me renseigner sur ce mode alimentaire, ce que j'ai fait.
Après avoir acheté un livre à l'été 2015, j'ai tout de suite été emballé et je me suis lancé. Depuis aout 2015, je me sens mieux. Je ne grignotte plus (ou sain) et j'ai perdu plus de 10 kilos. Je me sens mieux, je digère mieux, je dors mieux. En plus je découvre de nouveaux aliments que je fais découvrir à toute la famille, ce qui fait souvent le bonheur de mon fils allergique au gluten.
La paléo m'a vraiment aidé à trouver mon équilibre. J'ai repris le sport avec beaucoup plus de plaisir grâce à ma perte de poids (running)
je suis souvent à la recherche de recettes paléo originales.
A bientôt j'espère!

Avatar
KEVIN
22 juin 2016
Retour au paleo après un essai avec un diététicien

J'ai commencé le Paléo couplé au sport il y a un an et j'ai perdu 24 kg ! Mon coach sportif en bon professionnel m’a conseillé de faire un bilan santé chez un médecin et voir aussi un diététicien afin d'être sûr que ma façon de faire était bonne et verifier si mes bilans sanguins etaient bon !!! Je me suis donc exécuté... normal mais le diététicien était contre le paléo et était catégorique a dire qu'il manquait énormément de nutriments et surtout des féculents ...

Bref c'est un médecin j'ecoute je repars avec un régime avec du pain des pâtes des yaourts du fromage en tout genre avec des quantités médiocre... resultat apres un mois et je vais donc reprendre le paléo et ne plus y deroger:

Mauvaise digestion qui revient, problème pour trouver le sommeil et pour me lever fringale de fou et + 1,8kg en un mois

Avec le paleo quand je me ratais un peu j'avais faim mais pas de fringale ou d'envie monstrueuse de sucre, et j'ete bien ! Pas au top de ma forme au vu de mon surpoids encore handicapant mais bien... la ses saloperies de truc au gluten, de laitage a la con a avoir a tous les repas ca m'a detraqué grave !

Donc vive le paleo quand c'est bien fait bien entendu

et mes Examen sanguin avant d'allé voir le diététicien était 100% Parfait ! enfin non 98% je depassé un peu la férritine (petit excés car trop de viande rouge dans mon alimentation paleo ou presque paleo quand je fais des erreurs) du coup encore 28kg a perdre et le paleo va m'aider ! couplé au sport d'ici a peux pret un an ça devrait être bon !

donc aujourd'hui 22/06/16 reprise du paleo total !

Matin: 2 oeufs brouillés, une compote de pomme maison avec un jus de fruit maison (orange mange fraise citron vert) -grand café sans sucre

Midi: Pavé de saumon grillé avec sauce a base de bettrave lait de coco miel service avec champignon divers poireau et un autre legumes que j'ai oublié accomgné d'un café (repas resto je suis commercial itinerant sur le grand ouest - Addition total 14,70€ bon ok la cout de chance que tous soit a peux pres paleo a 100%)

Avatar
ANONYME
31 mars 2016
40 ans, l'heure du changement !

Je viens de découvrir depuis peu le "régime" paléo et ouah!

20 jours de paléo et les résultats sont spectaculaires:

- perte de poids 10 kg
- aucune faim ou fringale, je dirais même que les aliments d'avant (chocolat, yaourts, gâteaux....) me dégoûtent presque rien qu'à l'odeur.
- beaucoup plus d'énergie qui impressionne d'ailleurs mes proches: je les fatigue même
- au niveau du visage: teint amélioré de 40%, peau beaucoup moins grasse, acnée quasiment disparu
- migraine fortement diminuée: avant cachet tous les jours et aujourd'hui 1 fois par semaine
- effet plus que positif auquel je ne m'attendais pas: la cigarette! je fumais plus d'un paquet par jour, aujourd'hui 5 cigarettes par jour et je reussi même à m'en passer pendant 3/4 jours sans aucun manque et irritabilité. Franchement, d'ici, 2 à 3 mois, je crois que je vais pouvoir définitivement m'en passer ( surtout celle que l'on fume par habitude...)
- douleurs articulaires presque disparues

Bref, si j'avais pu connaître bien avant cette façon de s'alimenter, je l'aurais adopter il y a très longtemps car les résultats sont là: plus de déprime, énergie considérable qui me donne l'impression de retrouver mes 20 ans.

Alors allez-y, foncez !! Dommage que les médias n'en parlent pas plus car cela devrait être largement diffusé.

Merci pour cette découverte et vive le PALEO

Default Avatar80
GRÉGORY
10 mars 2016

Je suis devenu un bel adepte du paléo, je suis restaurateur et essaye d'y inclure des recettes paleo. mais pour moi je peux dire que c est le plus naturel et le meilleur régime alimentaire... 0 céréales, 0 légumineuses, 0 produits laitiers.... que du frais et donc on élimine aussi tous les additifs et autre perturbateurs endocriniens qui se baladent dans les préparations du commerce.

Default Avatar80
JEANNE
10 mars 2016

Depuis 2 mois plus aucun problème d'estomac et en plus j'ai perdu 4 kg c'est un nouveau mode de vie qui me va très bien pour moi c'est le meilleur ! et je ne m'en lasse pas MERCI !

Default Avatar80
MARIA
29 novembre 2015
Un seul mot ...MERCI
MERCI, car depuis octobre ou j'ai changé mon alimentation une superbe perte de poids, mais le plus important, j'y ai gagné la forme, une superbe pêche et tout en me faisant plaisir ! Petite précision, moins de problèmes d'estomac et le pancréas se fait oublier et ça c'est TOP !

MERCI, car depuis octobre ou j'ai changé mon alimentation une superbe perte de poids, mais le plus important, j'y ai gagné la forme, une superbe pêche et tout en me faisant plaisir ! Petite précision, moins de problèmes d'estomac et le pancréas se fait oublier et ça c'est TOP !

SOPHIE
SOPHIE
30 octobre 2015
Je n’ai plus d’acné !

Et je peux vous dire que de l’acné j’en avais beaucoup ! J’ai beaucoup plus d’énergie qu’avant (moi qui était tout le temps fatiguée !!) mes yeux sont beaucoup moins secs (ils étaient tout le temps un peu rouges).

AURÉLIEN
AURÉLIEN
18 août 2015

Meilleure récupération pour le sport (crossfit 5x semaine), meilleure digestion, moins de fatigue générale et plus d’acné.

RUDY
RUDY
1 juillet 2015
Meilleur sommeil et performances sportives. Mon poids a rapidement baissé !

Suite à une prise de conscience en 2013 et à la mise en garde de mon médecin (115 kg pour 1 m 70 à 24 ans) sur mon poids j’ai commencé à me renseigner sur le sport et l’alimentation Paléo. Meilleur sommeil et performances sportives. Mon poids a rapidement baissé !

Default Avatar80
JULIE
Rouen - 29 ans
25 avril 2015
Le Paléo Régime, je l’ai essayé et adopté !

J’avais entendu parler de ce régime il y a encore quelques années mais je ne m’étais pas penché plus que ca sur le sujet. Jusqu’au jour où…
Je n’avais pas nécessairement l’impression de mal manger pourtant c’était le cas. J’ai un métier assez stressant avec des permanences régulières (= tu dors mal car tu peux et tu es réveillé une à 5 fois par nuit et tu fais des journées de 12 à 16 heures) Ces deux éléments combinés m’ont conduit au burnout…
Bien évidemment la médecine conventionnelle voulait me soigner avec des antidépresseurs… Heureusement pour moi je suis tombé sur un livre salvateur : ces glucides qui menacent votre cerveau. L’auteur préconise un régime cétogène pour carburer au mieux. Effectivement après une semaine d’essai je semble être sensible au gluten. La moindre ingestion me provoque migraine et angoisses.  Sauf que… Ce régime comprend aussi du lactose et son élimination semble aussi avoir des effets positifs.
Ces constatations étant faites il convenait donc d’agir : élimination des céréales (plus simple que de lire les étiquettes pour être sûre de ne pas avoir de gluten), des produits transformés où on a souvent des trucs non identifiables en plus du gluten et du lactose, et des produits issus du lait…
Là encore la propagande des industries agro-industrielles a empêché la formation des professionnels à ces régimes… Aucun nutritionniste sur mon périmètre formé au régime cétogène
En cherchant « recette sans lactose ni gluten » on arrive au paléo. Et là la lumière fut! Effectivement nous sommes ce que nous mangeons! Oui on peut vivre sans céréales ni lait. Et en adoptant ce régime on a plus d’énergie et on est moins malade…
La seule vraie difficulté est de trouver de bon produit (je suis en campagne pourtant assez peu de vente directe) du coup je n’ai qu’une hâte, être mutée pour avoir une maison avec jardin pour cultiver quelques légumes et élever quelques poules.
Les avantages de ce nouveau mode de vie sont les suivants :

  • moins de migraines (souvent elle proviennent de produits que je pensais sain… Et qui ne sont finalement pas artisanaux. Exemple… Le bacon de mon artisan charcutier)
  • moins de fatigue
  • moins de stress et d’angoisse
  • une perte de poids
  • moins de douleurs chroniques

Bref je l’ai essayé et adopté !

Default Avatar80
SYLVIE
Toulouse - 37 ans
7 avril 2015

Il y a plus ou moins trois ans, et après avoir vu le documentaire ‘Fat Head‘ réalisé et produit indépendamment par Tom Naughton, je décidais de tester ses arguments principaux, à savoir que :
– les aliments que notre espèce mange depuis toujours (environ un à deux millions d’années) ne peuvent pas être responsables des ‘épidémies’ d’obésité, diabète, crises cardiaques, cancers et autres maladies dégénératives apparues relativement récemment,
– inversement, si ces maladies sont liées à l’alimentation, elles le sont forcément aux aliments apparus depuis peu (céréales depuis environ 10 000 ans, sucre, margarine et huiles végétales de graines depuis un siècle),
– ce n’est pas l’excès de calories et le manque d’activité qui font grossir, mais l’inverse: le fait de grossir fatigue et donne faim, entraînant une baisse d’activité et un excès d’appétit. Et le vrai déclencheur de la prise de poids, c’est l’insuline.

En 2008 je pesais plus de 73 kg (plus de 88 cm de tour de taille), graisse corporelle à plus de 28% (l’obésité commence réellement à 30%, le surpoids à 20%), je m’endormais après chaque repas, et j’avais du mal à dormir la nuit. En plus j’avais des reflux gastriques qui m’enrouaient la voix et me faisaient tousser. C’est là que, mes efforts précédents consistant à manger moins gras, bouger plus et limiter les calories ingérées ayant lamentablement échoué (je continuais de grossir en dents de scie, en plus de faire une dépression assez sévère pour m’empêcher de travailler), je me lançais un défi simple: réduire au maximum la quantité de glucides que je mange, supprimer en particulier les jus de fruits et céréales, et compenser avec plus de graisses animales. Cela m’obligeait à contrôler plus précisément ce que je mangeais, donc indirectement à cuisiner beaucoup plus souvent mes propres plats à partir des ingrédients bruts.

C’était un régime ‘paléolithique’ donc dépourvu de ce qui est entré dans l’alimentation humaine à partir du néolithique : pas de céréale (pain, pâte, bière, pop corn, farines, etc.), pas de légumineuse (soja, cacahuète, lentille, etc.), pas de sucre ou d’huiles industrielles (colza et autres saloperies insipides), pas de plats préparés industriellement ; et un accent particulier mis sur les abats (moelle, foie), avec des viandes bien grasses, des poissons gras (saumon, thon, sardines entières), des légumes et champignons de toutes sortes, préparés le plus souvent possible avec des modes de cuisson lente. En théorie il faudrait aussi retirer les produits laitiers (apparus il y a environ 60 000 ans), mais pour que ce régime soit suffisamment gras je n’ai pas renoncé au beurre et à la crème, au contraire. Une forte supplémentation en vitamine D (nos ancêtres prenaient le soleil toute la journée) est également suggérée (dans mon cas, 5000 à 10 000 UI par jour). Du magnésium aussi, si nécessaire : les sols ayant été progressivement ‘saignés’ de leur magnésium par l’agriculture moderne il en manque dans presque tous les aliments disponibles aujourd’hui, œufs et viande compris.

Passez-moi l’expression, mais putain quelle claque : perte stable et progressive de 2 kg chaque semaine, plus aucune léthargie, une énergie retrouvée, plus de problème pour dormir, plus de reflux gastrique. Et je n’ai plus jamais même de rhume. En quelques mois je passais à 63 kg, puis un palier pendant un mois, suivi d’une nouvelle perte de poids (environ 1 kg par semaine) jusqu’à mon mariage (je faisais 58 kg, 64 cm de tour de taille). Le plus drôle, c’est que j’ai pratiquement passé toute la période de juillet 2009 à juin 2010 à plat sur un lit : de ma vie je n’ai jamais bougé aussi peu.

Tout du long, j’ai enfin senti que, pour la première fois de ma vie, je maîtrisais ma santé complètement. C’est un sentiment vraiment libérateur. Le seul inconvénient c’est que ça donne aussi une envie pressante de jeter le premier truc lourd qui tombe sous la main à chaque message “manger-bouger” passant à la télévision. Du coup j’ai arrêté la télé au profit des jeux vidéo. Ne plus regarder les propagandes nouvelles télévisées et autres campagnes de marketing politique réduit de beaucoup le niveau de stress de n’importe quel être humain… et ça, ça ajoute aussi à la qualité de vie.

Depuis, j’ai réintroduit les pommes de terre dans mon alimentation et stabilisé mon poids à environ 62 kg à long terme. Si je veux maigrir ou grossir, je sais comment faire. Je peux gérer les excès des périodes de fêtes sans le moindre effort… parce qu’en plus, c’est bon comme régime ! Œufs au bacon bien grillé, foie gras, salades d’avocat au saumon, poulet ou canard grillé arrosé de jus bien huileux, petits légumes baignant dans la crème ou le beurre, champignons rissolés… Miam ! Le pain, les biscuits et sucreries ne manquent pas du tout, en fait. Mais le bénéfice le plus important n’est pas de faire le poids que je veux, c’est tout ce qu’il y a autour: la bonne santé. Je n’ai plus mal au genou gauche, plus mal au dos, plus de vision qui fatigue au bout de quelques heures d’écran, je ne déprime plus. Et ça, ça n’a pas de prix.

Bref, l’expérience est réussie. En fait de ‘régime’ c’est plutôt un mode alimentaire, qui correspond mieux aux besoins humains, d’après mon expérience. Je continue sur cette voie avec plaisir.

CHRISTELLE
CHRISTELLE
Belgique
18 janvier 2015
Toutes mes allergies ont disparues !

Toutes mes allergies ont disparues : respiratoires (envolées rhinites, yeux rouges et éternuements), cutanées et alimentaires (fini la cortisone et les antihistaminiques), les coups de fringale et coups de pompe, plus de troubles gastriques : remontées acides, reflux gastriques, brûlures à l’estomac (traitement au motilium - 6 par jour- totalement arrêté). Perdu 20 kilos sans frustration, sans avoir faim, sans autre moyen... Depuis 2 ans, et toujours rien repris !

Plus (++++) d’énergie, dès le lever le matin. Bref... le bonheur !

Default Avatar80
NATHALIE
Australie - 32 ans
18 février 2014

Je m’appelle Nathalie, j’ai 32 ans et je vis en Australie depuis 2 ans.
Je suis surprise car par hasard j’ai fait une recherche pour savoir ce que les gens pensaient du régime Paléo en France, et je suis très surprise de voir qu’il n’y a aucune discussion lancée à ce sujet.
Manger « Paléo » est un mode de vie plus qu’un régime, pour information. Je ne veux absolument pas dire que tout le monde devrait manger Paléo, car chaque individu est unique et on devrait chacun trouver l’alimentation qui nous convient le mieux. En revanche, je pense que chacun devrait tenter de manger le plus naturel possible ( j’étudie la Nutrition et la Naturopathie).

Bref, je me disperse ! Je voudrais simplement partager mon expérience et répondre aux questions … Car je suis assez « spéciale » au sens ou j’ai des problèmes de santé depuis mon adolescence, des choses assez rares, qui n’ont pas forcement de liens entre elles. J’ai vécu 2 années tres difficiles entre 2009 et 2011 avec une sclérite postérieure, soignée par cachets de cortisone.
Ici en Australie, j’ai decouvert les thérapies naturelles. J’ai donné la chance à une nouvelle alimentation sans céréales ( pour résumer tres vite le régime Paléo) et une nouvelle façon de voir la vie aussi. J’ai fait bcp de changement dans ma façon de penser.

Depuis 4 mois, je ne prends plus de cortisone, et je n’ai pas eu de rechute de sclérite. Sur moi, manger Paléo, ça marche ! Mais, qui sait… Est ce Paleo qui me guérit, ou le reste ? On ne saura jamais, mais en tous cas, je continue de manger Paléo car je me sens hyper bien avec cette façon de m’alimenter.

Retrouvez Nathalie sur son Blog : http://sclerite.blogspot.com.au/