Aliment Paléo : Le Miel

Aliment Paléo : Le miel

Qu’on se le dise franchement, malgré son image saine, le miel reste un sucre ! Il est autant calorique que du sucre industriel. Mais cet aliment Paléo n’est pas que sucré (contrairement au sucre blanc raffiné), il est aussi bourré de nutriments bénéfiques à l’homme. Alors passons en revue ce super aliment de sa fabrication jusqu’à son utilisation dans de délicieuses recettes Paléo.

Comment fabrique-on du miel ?

Pour faire du miel il faut déjà avoir des abeilles ! C’est d’ailleurs les abeilles qui font le plus gros du boulot. Leur travail est très organisé et se découpe en plusieurs étapes bien précises.

abeille-butineLe travail des abeilles

  1. Récolte du nectar : Les abeilles récoltent le nectar avec leur langue.
  2. Transport vers la ruche : Elles stockent le nectar dans leur jabot pendant le transport.
  3. Transformation du nectar en Miel : Les abeilles malaxent le nectar, l’échangent d’abeille en abeille. C’est ainsi que le nectar devient miel.
  4. Stockage du miel dans les alvéoles : Le miel est stocké au fond des cellules, pour servir de nourriture aux abeilles pendant la saison froide. Les alvéoles sont obturées avec un bouchon de cire, le miel va ainsi se conserver plusieurs mois.

Le travail de l’apiculteur

L’apiculteur récolte le miel dans la ruche. La récolte se fait l’été.

  1. Etape 1 : Récupérer les cadres dans les ruches.
  2. Etape 2 : Désoperculer les cadres : ôter la pellicule de cire qui ferme les alvéoles pour permettre au miel de s’écouler.
  3. Etape 3 : Extraire le miel, à l’aide d’un extracteur. En tournant, l’extracteur fait sortir le miel des alvéoles.
  4. Etape 4 : Filtrer le miel pour extraire les impuretés (pollen, pattes et ailes d’abeilles…).
  5. Etape 5 : Après quelques jours de repos, les impuretés restantes sont remontées à la surface. L’apiculteur les retire et peut mettre son miel en pot.

ruche

Le miel, un super aliment  ?

Le miel n’est pas seulement du sucre, il contient une multitude de nutriments. Dans une étude récente sur le miel (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15117561) on apprends qu’il contient  :

  • Des oligosaccharides (substances probiotiques favorisant la prolifération des bactéries probiotiques)
  • Des probiotiques bons pour la flore intestinale.
  • Des protéines, minéraux, vitamines.
  • Des saccharides et trisaccharides, ainsi que d’autres formes de sucres facilement assimilables par l’organisme.
  • Certains miels contiennent aussi du polyphénol et des oligoéléments (dont du magnésium).

Le miel a aussi des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Il permettrait de ralentir le processus d’oxydation du mauvais cholestérol et donc protéger le cœur.

Comment bien choisir son miel ?

Tout d’abord, vérifiez l’origine du miel. Il doit être récolté et mis en pot par l’apiculteur, sinon la traçabilité devient floue. Si vous achetez un miel bio de surcroit français, vous serez certains d’avoir un bon miel, la législation actuelle garantissant un produit très contrôlé. Évitez les miels dans des conditionnements en plastique, certains plastiques de mauvaise qualité peuvent contenir des polluants qui perturbent la fertilité.

De façon générale, on vous conseillera de choisir des miels foncés qui sont plus riches en composants actifs et qui sont plus antioxydants.

C’est le cas, par exemple, du miel de Manuka qui possède des vertus extraordinaires. Sa concentration élevée en Méthylglyoxal en fait un anti-microbien puissant. Ce miel est efficace contre toutes les bactéries communes impliquées dans les sinusites, angines ou bronchites.

Il serait également capable d’empêcher le développement de staphylocoques dorés résistants aux antibiotiques ou encore contre certaines bactéries comme les streptocoques et les entérocoques.

Grâce à ses vertus anti-bactériennes supérieures, le miel de Manuka est un cicatrisant bien plus efficace qu’un miel traditionnel. C’est un miel qui se mange mais pas que. On pourra l’utiliser à même la peu pour faire cicatriser une plaie plus rapidement ou en masque pour le visage pour purifier sa peau.

Cure de miel pour être en forme l’hiver

Si vous avez tendance à vite attraper froid, je vous conseille de consommer une à deux cuillères à café par jour de miel de Manuka. Cela aura un effet préventif et renforcera votre santé.

Vous pouvez aussi fabriquer vous-même notre Sirop Paléo Miel Citron, un véritable remède de grand-mère pour renforcer votre système immunitaire pendant l’hiver.

Sirop Paléo Miel Citron

Nos recettes Paléo à base de miel

Après avoir lu cette article vous avez envie de faire une recette avec du miel ? Nous vous avons sélectionné nos 3 meilleurs recettes Paléo avec du miel. La première recette reste notre préférée !

Pour finir, le miel s’avère être un aliment Paléo intéressant sur le plan nutritionnel mais pas uniquement. Attention tout de même à ne pas en abuser, une cuillère de miel est l’équivalent de 17 g de glucides.  On vous conseillera de ne pas en consommer plus que de 2 cuillères à soupe par jour.


Qui a écrit cet article ?

Jeremy

Pratiquant la cuisine de manière récréative et conviviale, elle est devenue au fur et à mesure de mes réussites, une véritable passion. Soucieux du bien-être et de la santé en général, l'alimentation Paléo est pour moi le compromis idéal entre plaisir et hygiène de vie. Aujourd'hui je mets mon énergie au service de ce site afin de vous faire découvrir mes recettes préférées. Découvrez aussi mon blog UMAMI Magazine en cliquant-ici.




Sur notre Boutique Paléo

Vous en pensez-quoi ?

Il n'y a pas encore de commentaires

× Vous devez vous connecter pour accéder à la discussion.